• Téléphone : 09 73 15 00 11 Lun. au sam. : 08h00 - 20h00 Fermé
Langues :
  
    
SP-Batiment : Construire l'avenir en restaurant le passé

Top story de la semaine: Des milliers de toitures mal conçues en Eure-et-Loir

Cette semaine, vous allons évoqué dans cette top story, un problème récurent sur toutes les maisons anciennes, dont les couvertures n'ont pas été rénovées. Nous sommes en mesure d'assurer la chose suivante, car après avoir effectué plusieurs rénovations sur des maisons construite dans les années 70, nous avons constaté une problématique récurrente sur toutes ces maisons.

La couverture d'une maison, est un élément architectural censé assurer une parfaite étanchéité à l'eau d'une maison. Toute infiltration d'eau en provenance d'une toiture peut avoir plusieurs origines, mais les techniques de constructions utilisées par la passé sont désuètes et certaines d'entre-elles ne permettaient pas d'assurer sur le long terme la pérennité du bâtiment. C'est notamment le cas avec les noues des toitures anciennes.

Problématique redondante que nous avons constaté sur de nombreuses maisons anciennes, qui nécessiteront des travaux de réfection des noues, voici ce que nous avons constaté.

La conception des noues sur les toitures anciennes

Une noue est un élément de couverture situé à l'intersection entre deux versants de couverture. La noue permet d'assurer une étanchéité parfaite, en assurant un écoulement des eaux pluviales optimal. Les charpentes anciennes de conception artisanales n'ont rien à envier aux charpentes industrielles modernes.

C'est le façonnage de charpentes à plusieurs versants, qui nécessite la mise en place de noues. Pour obtenir une toiture à trois ou quatre versants, des croupes, versants de forme triangulaire compris entre deux arêtiers, peuvent être mises en œuvres. La noue est donc l'angle rentrant forme par l'arrête d'intersection entre les deux versants de la toiture. Elle est constituée de l'un des deux arbalétriers de la ferme d'angle et d'un chevron de noue.

La technique n'as toutefois pas réellement changée et ne se situe pas sur la conception des charpentes mais sur la réalisation des couvertures au niveau des jonctions entre les versants de la toiture (les noues).

Schéma d'une noue

La problématique rencontrée sur les couvertures ancienne

Comme nous n'avons évoqué en amont, la noue est l'intersection entre deux versants d'une couverture. Il s'agit de l'angle rentrant. Ce que l'on peut constater sur la majorité des maisons anciennes se présente sous la forme de tâches d'humidités apparentes dans les combles, aux endroits précis où se situent les noues.

On a particulièrement du mal à le voir sur les maisons qui ont fait l'objet de nombreuses couches e papier-peint, posées sur sous-couches, ou alors de papiers-peint étanche à l'eau. Ces tâches ou ces gonflements sont tout simplement des infiltrations d'eau au niveau de la couverture. Lorsque vous voyez des tâches apparaître à ces niveaux, il y aura une reprise nécessaire sur la couverture.

L'absence totale d'entretien d'une couverture, et particulièrement le nettoyage des noues est une erreur qui peut conduire à des infiltrations à termes. En effet, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, les noues de cette toiture n'ont jamais été nettoyées. Il en résulte un écoulement des eaux pluviales difficiles qui n'ont d'autres choix que de s'infiltrer à l'intérieur de la maison, plutôt que de suivre l’écoulement naturel qui leur était destinées.

Noue bouchée par de la mousse

Une erreur de réalisation ancienne

Les techniques de constructions utilisées au siècle précédent se voulaient solide et devaient durer dans le temps. La croyance populaire d’antan avec le recul de nos jours nous a permis de savoir que ces réalisations sont obsolètes. Et que toutes les maisons anciennes présentant cette même particularité nécessitent une reprise des noues.

La fermeture d'une noue par des tuiles se faisait à l'époque par un couloir métallique posé sous les tuiles. Généralement, ce couloir est en zinc. Afin d'assurer une parfaite étanchéité, les anciens mettaient du ciment entre les tuiles et le couloir métallique.

La problématique rencontrée sur ces maisons anciennes se situent au niveau du ciment qui était mis entre les tuiles et le couloir métallique pour assurer l'étanchéité de la couverture. En effet, avec les années qui passent, les contraintes météorologiques, vont faire bouger ce ciment. A terme des fissures peuvent apparaître, ainsi que des problèmes de porosité (c'est le cas notamment lorsque des démoussage réalisé à l'eau de javel ont été effectués). C'est ainsi que l'on est arrivé à ces problèmes d'infiltration d'eau sur les maisons anciennes.

Quelles sont donc les solutions envisageables ?

La conception d'une noue est plus simple que ce qui était réalisé à l'époque. Si vous constatez que vous avez des infiltrations d'eau à ce niveau, la réfection des noues est inévitable. Le coût moyen de la réfection d'une noue est estimé à 1 500,00 € HT (matériaux, échafaudage ou nacelle et main d’œuvre). Ce montant dépend de la longueur de la noue et aussi du nombre de noues nécessitant une réfection. Le montant peut également être plus élevé si votre couverture dispose de tuiles rares ou qui ne sont plus produites.

Il est préconisé de ne pas mettre de bandeau de ciment entre les tuiles et le couloir métallique. En effet, ce simple couloir généralement réalisé en zinc permet d'assurer un parfait écoulement des eaux. La manufacture de cette pièce en forme de « V » permet d'assurer un parfait écoulement des eaux, sans aucune remontées ni infiltration par capillarité.

Il est aussi recommandé de mettre en place un nouveau couloir métallique en zinc. Les tuiles doivent au moins recouvrir le zinc de 6cm au minimum.

Noue réparée en suivant les normes

Conclusion

Souvent malmenées avec des démoussages à base de javel, les couvertures anciennes sont poreuses et peu efficace. Nous pouvons le constater en observant les noues du côté intérieur de l'habitation. Les arêtiers et les noues sont deux éléments distincts et les conseils apportés dans cet article ne s'applique que aux noues.

Si vous observez des infiltrations d'eau, non seulement vous devrez procéder à une réparation au niveau de la couverture, mais aussi à une réfection des plâtres au niveau intérieur qui absorberont de l'eau tel une éponge.

Nous restons à votre disposition pour toutes demandes de devis au 09 73 15 00 11 du Lun. au sam. : 08h00 - 20h00. Dans nos prochains articles vous pourrez retrouver l'avancement de notre chantier en cours à Sorel-Moussel ainsi qu'une autre top story relatant les dégâts causés par des malfaçons pour des réparations de fortunes.



Commentaires

Nos dernières réalisations



Contactez-nous par mail à contact @ sp-batiment.com ou appelez-nous au 09 73 15 00 11

Nos conseillers sont formés pour répondre au mieux à vos attentes. Demandez votre devis gratuit aujourd'hui