• Téléphone : 09 73 15 00 11 Lun. au sam. : 08h00 - 20h00 Fermé
Langues :
  
    
SP-Batiment : Construire l'avenir en restaurant le passé

Top story de la semaine: Des infiltrations d'eau dans une cave à Chartres

Une fois n'est pas coutume, l'histoire de la semaine porte à nouveau sur des infiltrations d'eau. La scène se passe dans une maison Chartraine, située dans un quartier assez calme. La problématique concernant une cave contrairement à une maison est que les infiltrations d'eau peuvent se faire par de nombreux endroits, les possibilités de recherches de cause sont donc plus larges que lorsqu'il s'agit d'une infiltration d'eau dans une maison. L'un des enjeux majeur est de s'assurer que l'habitation concernée est hors d'eau, hors d'air. Une fois que l'on s'est assuré de cela, on peut prendre en considération différentes hypothèses en entonnoir qui nous permettront d'aboutir à la résolution du problème rencontré.

Il y a plusieurs problèmes liés à l'infiltration d'eau dans un sous-sol, des perturbations mineures aux problèmes majeurs. Le premier concerne les dommages causés à vos effets personnels. Même si une petite quantité d'eau pénètre dans votre sous-sol, cela peut suffire à endommager vos effets personnels. L'humidité peut endommager les objets ou les documents que vous stockez. De plus, une fuite d'eau qui n'a pas été correctement corrigée peut entraîner une accumulation de moisissure sur d'autres zones telles et peuvent causer à terme des problèmes respiratoires.

Quelle est la problématique rencontrée ?

Comme évoqué en introduction de cet article, la problématique rencontrée dans cette maison concerne des infiltrations d'eau dans la cave. Ces infiltrations sont observables par suintement à l'intérieur des murs du sous-sol. Ces suintements par gouttelettes ruisselantes coulent le long des parois et sont observables essentiellement en période pluvieuse. Cette première observation nous laisse penser à un phénomène périodique en fonction des épisodes météorologiques. Voici donc ce que l'on peut observer

Infiltrations d'eau dans la cave
Infiltrations d'eau dans la cave

Comme on peut le constater sur ces deux photos, nous avons des infiltrations d'eau assez importante. Un relevage métrique permettra de constater un taux d'hygrométrie moyen de 72% sur les murs de cette cave, ce qui n'est pas rien. Une fois le problème constaté, il convient d'en déterminer son origine afin de savoir quelles solutions sont les plus appropriées.

Quelle est l'étendue des dégâts ?

Pour le moment les dégâts sont minimes. Moisissures sur les murs, humidité en abondance. Malgré tout, les propriétaires ont eu la présence d'esprit de retirer leurs effets personnels qui étaient disposés le long du mur.

De telles infiltrations d'eau peuvent provoquer des problèmes plus graves à terme. Apparence de fissures au sein desquels s'infiltrera l'eau. Fragilisation de la structure plus particulièrement s'il s'agit d'une maison ancienne, remontées capillaires, humidité sur les plâtreries. Plus l'on attend à résoudre ces problèmes, plus ils s'aggravent avec le temps. Il est donc important de en considération dès les premiers symptômes.

Quelle est l'origine du problème ?

Comme nous l'avons dit en amont, ce genre de problématiques peut avoir des origines aussi diverses que variées. Cela revient parfois à chercher une aiguille dans une botte de foin. Heureusement que nous connaissons notre métier et que nous savons ou il faut chercher. L'un des premiers facteurs à prendre en compte est de s'assurer que le bâtiment est hors d'eau et hors d'air.

En l'occurrence ici ça n'était pas le cas. Un simple examen de la couverture a permis en amont de se rendre compte qu'il existe une fissure sur le bandeau de ciment censé faire l'étanchéité sur la couverture de la cave. Ce bandeau de ciment assure l'étanchéité avec le bâtiment mitoyen. En effet, s'agissant d'une maison de ville, la mitoyenneté est un facteur à prendre en considération lors de la recherche de fuites et d'infiltrations d'eau. Voici ce que nous avons constaté :

Infiltrations d'eau dans la cave

Dès lors l'option qui permettra de résoudre ce problème est la réfection du bandeau de ciment. En l'occurrence il y a très souvent une relation de cause à effet entre les événements qui interviennent et ce qui peut se produire par la suite. C'est après le passage pour l'installation de la fibre optique par un technicien que les infiltrations d'eau ont commencées dans cette maison. Le fait d'avoir marché sur le toit a créé ces fissures. Même si elles paraissent minimes, elles sont largement suffisantes pour des infiltrations d'eau particulièrement en épisode pluvieux.

Quelles seraient les autres causes possibles pour de telles infiltrations ?

Si vous avez une maison plus ancienne en ville et que la maison a un sous-sol sans pompe de relevage, il est probable que le système de drainage des fondations du périmètre se connecte directement au système d'égout pluvial de la ville. Si le niveau du sous-sol est au-dessous du niveau de la rue, il est possible que les eaux pluviales remontent dans le système d'égout pluvial de la ville et soient poussées dans le système de drainage des fondations du périmètre. Cela peut saturer les sols autour de la maison au niveau du sous-sol avec des eaux pluviales sous pression hydrostatique, provoquant une infiltration d'eau.

Assurez-vous que vos bardeaux de toiture sont en état correct de même que les bandeaux de ciment et qu'ils sont correctement placés sur votre toit. Si l'un de ces événements se produit, leur durée de vie est effectivement terminée. Faites-les remplacer dès que possible pour éviter toute infiltration d'eau.

Plusieurs fois, l'eau s'infiltrera sur le dessus du mur sur la fondation. Il est courant de voir un espace où le mur de fondation rencontre la structure au-dessus du sol. Si le sol entourant la fondation ne s'incline pas et que l'eau peut s'accumuler à côté de la structure, des infiltrations peuvent se produire à travers cet espace.

Cependant, la présence de tuiles de drainage périmétriques endommagées, une nappe phréatique élevée ou des ruisseaux souterrains peuvent nécessiter des mesures correctives plus extrêmes. Ces mesures ne devraient être utilisées qu'en cas d'inondations chroniques et que les améliorations du drainage de surface ont été épuisées.

Aussi appelée transpiration, la condensation se présente sous forme de gouttelettes d'eau, de taches humides ou de flaques d'eau sur les sols et les murs du sous-sol. Cela se produit lorsque de l'air chaud et humide frappe les murs de fondation froids ou les conduites d'eau froide non isolées, humidifie les tapis, rouille les appareils et rend le sous-sol moite. Dans les vides sanitaires, la condensation favorise la pourriture du bois et les attaques d'insectes, et peut déformer et dé-laminer le contreplaqué.

L'eau est toujours présente dans le sol, bien qu'elle soit parfois assez profonde. La nappe phréatique, qui est le niveau sous le sol qui est saturé d'eau, diffère selon l'emplacement. Si vous vivez au bord d'un lac, votre nappe phréatique sera beaucoup plus élevée que si vous vivez dans le désert.

Quelles sont les autres causes possibles ?

Votre plan d'action pour prévenir les dégâts d'eau au sous-sol doit simultanément garantir que l'eau s'écoule hors de la maison et l'empêcher de s'infiltrer. Pour connaître les principales options pour y parvenir, lisez la suite.

Selon une revue scientifique, l'infiltration d'eau du sous-sol est un problème dans plus de 60% des maisons qui ont un sous-sol. Un sous-sol souvent humide devient un espace de plus en plus inutilisable dans la maison. Les infiltrations menacent les objets qui y sont stockés, attirent les parasites et la vermine et favorisent la croissance de moisissures toxiques. La plupart des problèmes d'infiltration des eaux souterraines peuvent être réduits à deux causes principales: de fortes pluies qui s'infiltrent et les eaux souterraines remontent.

Les problèmes de pluie la pluie saturant profondément le sol entourant le périmètre de la maison induit une pression hydrostatique contre les murs du sous-sol, favorisant les infiltrations à travers de minuscules fissures dans les murs. Réduisez les infiltrations liées aux précipitations dans le sous-sol avec ces étapes.

Infiltrations d'eau dans la cave

Gardez les gouttières dégagées. Les gouttières obstruées peuvent déborder de plus de 3800 litres d'eau pendant un orage de 2,5 cm. Ce torrent pénètre profondément dans le sol directement en dessous, produisant une pression hydrostatique et déclenchant des suintements. Les descentes de gouttière peuvent être trop courtes, libérant de l'eau là où elle sature le sol adjacent aux murs du sous-sol et provoque des infiltrations. Les descentes pluviales doivent être allongées pour évacuer l'eau à au moins 1m de la maison - encore plus, c'est mieux.

Assurez-vous que l'aménagement paysager entourant la maison est légèrement incliné pour éloigner l'eau de la structure. Ajoutez de la terre végétale supplémentaire pour créer une pente descendante d'environ 10 cm dans les 2 premiers mètres de la maison.

La pression des eaux souterraines, lorsqu'une nappe phréatique élevée se produit naturellement, les eaux souterraines peuvent monter à un niveau plus élevé que le plancher du sous-sol. L'infiltration se produit alors à travers des fissures dans le sol ainsi qu'au niveau du joint entre le mur du sous-sol et le sol.

Ajoutez une pompe de relevage. Installé dans un bassin creusé au sous-sol, un système de relevage recueille la montée des eaux souterraines pour soulager la pression sous le plancher. La pompe s'active automatiquement pour pomper l'eau hors du bassin par un tuyau d'évacuation et la libère généralement quelque part dans la cour, loin de la maison.

Installez un drain de semelle. Enterré autour du périmètre de la fondation du sous-sol, un drain de semelle incorpore un tuyau perforé entouré d'un remblai de gravier pour recueillir et évacuer la montée des eaux souterraines. Cela réduit les infiltrations au niveau du joint entre le mur du sous-sol et le sol.

Conclusion

Les sous-sols sont courants dans certaines régions et rares dans d'autres, selon le moment et l'endroit où la maison a été construite, le climat et la difficulté des fouilles. Les types d'espace sous le niveau du sol varient également, des vides sanitaires avec 120 cm de hauteur libre ou moins, aux sous-sols «lumière du jour» pleine hauteur construits au niveau du sol. Quel que soit le type de sous-sol dont vous disposez, si l’eau qui veut s’y accumuler n’est ni évacuée ni évacuée, elle fera inévitablement ressentir son impact d’une manière indésirable ou d’une autre.

Commentaires

Nos dernières réalisations



Contactez-nous par mail à contact @ sp-batiment.com ou appelez-nous au 09 73 15 00 11

Nos conseillers sont formés pour répondre au mieux à vos attentes. Demandez votre devis gratuit aujourd'hui