NEWS
  • Téléphone: 09 73 15 00 11 Lun. au ven. : 8h30 - 12h00 / 13h00 - 17h30
DEMANDEZ VOTRE
DEVIS GRATUIT
AU 09 73 15 00 11

Catégories

10 conseils pour choisir son terrain

10 conseils pour choisir son terrain

Vous envisagez d'acquérir un terrain, c'est une super idée. C'est la première et sans doute la plus importante étape de ce projet immobilier qui vous tient tant à cœur. Cette phase de ce projet de construction que vous avez va déterminer toutes les autres phases de ce projet. C'est pourquoi il est impératif de faire le bon choix. Car en effet, qui voudrait vivre sur un terrain qui ne lui convient pas ? Même si au premier abord, tout peut sembler agréable découvrez nos 10 conseils pour acheter votre terrain en toute sérénité.

 

1) Définir son budget et choisir un lieu

Le budget consacré à son terrain est sans doute l'une des premières dépense les plus importante, avec le projet de construction. C'est pourquoi il convient de définir ce que l'on veux mais surtout ce que l'on peux. A l'aube ou les prix s'envolent dans certaines régions de France, certains départements connaissent des prix bas au mètre carré. En fonction du budget que vous êtes prêt à consacrer. Voici un diagramme qui retrace l'évolution des prix des terrains en moyenne sur l'année en cours. Cliquez sur cette image pour avoir plus de détails par département.

 

 

2) Vérifier que le terrain est constructible

Vous envisagez de construire une maison, le terrain doit donc être constructible. Méfiance des propriétaires de terrains qui ont des certificats d'urbanismes périmés depuis des années. Bien souvent il s'agit de personnes âgées ou d'héritiers. Leur terrain a pu être reclasser en zone non constructible suite à des événements ayant pu survenir dans la région (inondations, etc.).

 

3) Vérifier la topographie du terrain

Vous avez trouvez le terrain qui vous correspond, il convient maintenant de vérifier sa topographie. De quoi est composé le sous-sol qui le compose. Parce qu'on ne construit rien de bon sur des sables mouvants, renseignez-vous auprès du voisinage mais aussi auprès des services techniques afin de savoir comment se compose le sous-sol de votre terrain. Par exemple un sous-sol qui contient de forts aléas argileux présage d'importants problèmes par la suite. En effet l'argile se rétracte lorsque le sous-sol est sec et gonfle tel une éponge lorsqu'il est gorgé d'eau à la suite de fortes pluies. Ce phénomène peut laisser apparaître des fissures verticales à terme sur votre construction.

 

 

Vérifiez également que le sous-sol ne contient pas de nappe phréatique ou qu'il n'est pas pollué (ancienne station service, usine, etc...) ou qu'il n'est pas en zone inondable. Devant instabilité du climat actuel les surprises peuvent apparaître bien des années plus tard. Autant mettre toutes les chances de votre côté.

 

4) Vérifier que le terrain dispose d'un certificat d'urbanisme

Même si cette démarche n'est plus obligatoire, il est vivement conseillé de s'intéresser au certificat d'urbanisme de son terrain. Le certificat d'urbanisme vous permettra de confirmer d'une part que le terrain est bien en zone constructible mais aussi les contraintes liées à son environnement. Pour plus d'informations sur le certificat d'urbanisme vous pouvez suivre ce lien

 

5) Vérifier le voisinage

Vous allez sans aucun doute passer de nombreuses années à cet endroit que vous avez choisi. Autant vous assurer qu'il vous convient parfaitement. Qu'est-ce qui compose votre voisinage. S'agit-il de familles comme vous, ou d'une usine, d'un champs ? Vérifiez également le taux de passage des voitures à différentes heures (heures de pointes, le soir, etc...) Quel est le taux de délinquance de la ville ou du département ? Prenez les devants pour vous assurer une certaine tranquillité, ou achetez en connaissance de cause.

 

 6) Vérifiez les commodités du terrain

Quelles sont les commodités qui sont à proximité de mon terrain. Posez-vous les bonnes questions. De quoi avez-vous besoin ? Quels concessions êtes vous prêt à faire ? Votre terrain est-il desservit par des transports (une gare, un arrêt de bus, une station de tram ?). Et pour l'éducation de vos enfants, le cas échéant, avez-vous vérifier la présence d'une école, un collège ou un lycée à proximité. Dans le cas où votre commune n'as pas ces commodités, les transports scolaires sont-ils opérationnels ? Présentez-vous au voisinage et discutez avec eux. Si vous envisagez de devenir leur voisin autant démarrer de bonnes relations en amont. Y a-t-il un cabinet médical à proximité, une pharmacie, un cabinet dentaire où un hôpital ?

 

7) Vérifier la position géographique du terrain

A cette étape de votre réflexion, vous êtes sans doutes en phase de conclusion, néanmoins vous n'avez pas écarté toutes les questions. Quel est l'ensoleillement du terrain ? Vérifiez que votre terrain est bien positionné. Personne ne voudrait acheter un terrain entre deux blocs de béton dans le noir.

Voudriez-vous vivre ici ?

 

8) Vérifie la politique d'urbanisme de votre ville

Vous êtes sans doutes en phase de conclusion, peut être même prêt à signer, mais avez-vous réellement écarté tous les points d'interrogations ? La question à laquelle vous devez vous intéresser est celle qui concerne la politique d'urbanisme de votre ville. Votre terrain est-il à proximité d'un site classé tel qu'une église, un château. Le certificat d'urbanisme répondra sans doutes à une bonne partie d'entre elles, pour les autres n'hésitez pas encore une fois à interroger votre voisinage vous serez sans aucun doute soumis aux mêmes contraintes qu'eux. Votre mairie sera également capable de répondre à ces demandes.

 

 9) Vérifier les couvertures réseaux

A l'aube d'une nouvelle ère du numérique ; A l'heure ou toutes les maisons sont ultra-connectées et ou même vos volets et vos ampoules sont reliés directement à l'internet, posez-vous la question de savoir quelle est la couverture de réseau de votre ville. Êtes-vous branché à la fibre ? Quels sont les opérateurs qui couvrent le mieux et quels services proposent-ils ? Il en va de même pour la téléphonie mobile. On sait que certains opérateurs ont aujourd'hui du mal à desservir certaines petites villes de façon opérationnelles. Cela serait dommage de devoir sortir de chez vous pour passer un appel ou recevoir un sms.

 

10) Négociez le prix

A cette étape, votre décision est sans doutes prise. Mais avant de signer, négociez le prix. Dans le pire des cas vous prendrez un refus du propriétaire et dans le meilleur des cas vous pourrez économiser quelques milliers d'euros qui pourront vous servir pour la construction où tout autre projet qui vous tient à cœur. Expliquez au propriétaire les points négatifs et faites lui comprendre que votre offre est motivée par ces points négatifs. Le client est roi, on le sait, donc n'ayez pas peur de faire une offre légèrement inférieure au prix que l'on vous demande.

Commentaires

Nos dernières réalisations

Sondage

Quel type de travaux envisagez-vous ?

(Total votes: 65)

Derniers articles

Le blog

Réseaux sociaux




Contactez-nous par mail à contact[at]sp-batiment.com ou appelez-nous au 09 73 15 00 11

Nos conseillers sont formés pour répondre au mieux à vos attentes. Demandez votre devis gratuit aujourd'hui